Nous suivre Industrie Techno

14 juillet : comment l'Armée de l'Air pilote le défilé des 88 aéronefs

Séverine Fontaine

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

14 juillet : comment l'Armée de l'Air pilote le défilé des 88 aéronefs

Les techniciens militaires du GTSICAéro installent le poste de commandement de l'Arc de Triomphe

Derrière la beauté du défilé aérien du 14 juillet, une équipe de 90 hommes installe et coordonne durant 5 semaines un renforcement des systèmes de protection et de communication aériennes. En haut de l’Arc de Triomphe, les hommes du Commandant Manuel Bougard, commandant tactique des systèmes d’information et de communication de l’Armée de l’Air, vivent 24h/24 aux côtés de leur technologie pour surveiller en permanence et être prêts à intervenir. 

Sur le toit de l’Arc de Triomphe, dans un petit espace interdit au public, les hommes du Commandant Manuel Bougard ont installé leur campement pour veiller 24h/24 sur les systèmes installés pour l’occasion et être prêts à agir. Depuis quatre semaines, ils sont sur le site et gèrent les systèmes d’information et de communication de l’armée de l’air. Leur mission : créer une bulle de protection aérienne de Paris et assurer la conduite du défilé aérien depuis l’Arc de Triomphe. Pour cela, « on monte tout un système en cinq semaines, avec 90 hommes provenant pour la plupart du GTSICAéro 10.805 d’Evreux et 40 tonnes de matériel. Et ce, pour une journée de protection. C’est un moment très important et très sensible. Nous sommes là pour protéger l’ensemble de Paris, et cela passe par un système de communication », explique le Commandant. Après le défilé, l’équipe restera encore une semaine pour tout démonter.

Pour l’occasion, un système autonome de communication passant par faisceaux hertzien a été mis en place. Beaucoup plus sécurisé que la transmission de données par internet. Avantage de ce système ? Il permet de communiquer sur différents sites. « Quand vous êtes dans le désert en opération, par exemple, vous n’avez pas forcément accès à internet ou tout autre système filaire. Et il faut bien communiquer d’un site à l’autre. Donc on passe par des faisceaux hertziens, beaucoup plus fiables », précise le Commandant Bougard.

Un système déployable pour l’occasion

L’équipe du Commandant a installé le matériel technique et les services nécessaires à la bonne coordination du défilé. Un système transportable préparé au GTSICAéro 10.805 d’Evreux complétant les moyens déjà en place. Ces systèmes sont déployés pour cette occasion particulière, mais peuvent également être utilisés pour toute autre opération militaire. Cela passe de la téléphonie, du système réseau de communication, à la parole retransmise en direct des journalistes embarqués dans les avions. Comme celui de 20 Minutes, à bord du Caracal :

Quant à la présence de drones de surveillance, aucune information n’a été révélée. « On ne sait pas encore si des drones vont être utilisés pour l’occasion. On le saura au dernier moment. Notre mission est de fournir les flux nécessaires. Par exemple, on va installer un système permettant la diffusion d’images vers les Hautes Autorités de l’Etat, qu’elles proviennent de caméras ou de drones ».

Dans la matinée de la fête nationale, 88 aéronefs défileront au-dessus des Champs-Elysées. Parmi eux, la Patrouille de France, des Mirages, un Falcon, un A400M – dernier avion de transport de chez Airbus - et surtout, des Rafales, « l’avion le plus technologique de l’armée de l’air ».

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

[Bourget] Comment les sept directeurs techniques des grands de l’aéro prévoient de réduire les émissions de CO2

[Bourget] Comment les sept directeurs techniques des grands de l’aéro prévoient de réduire les émissions de CO2

[Bourget] Daher, Safran et Airbus dévoilent Ecopulse : un avion à propulsion hybride

[Bourget] Daher, Safran et Airbus dévoilent Ecopulse : un avion à propulsion hybride

Plus d'articles