Nous suivre Industrie Techno

100 millions de gouttes par seconde pour une tête d’impression

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
100 millions de gouttes par seconde pour une tête d’impression

Têtes d'impression de Kyocera

Kyocera lance au Japon la production de masse de têtes d'impression à jet d'encre capables d’éjecter jusqu’à 100 millions de gouttes par seconde, ce qui en ferait les têtes d'impression les plus rapides du monde.

Kyocera va commencer la production de masse de deux têtes d'impression à jet d’encre présentées comme les plus rapides au monde. L’une (KJ4B-Y) utilise l’encre à base d'eau, tandis que l’autre (KJ4A-B) fonctionne avec de l’encre à séchage aux UV. Elles se destinent aux imprimantes d’entreprise. La production devrait démarrer en avril 2012 à l’usine de Kagoshima, au Japon, au rythme de 1 000 pièces par mois pour les deux têtes.

Ces produits d’une largeur d’impression de 4,25 pouces offrent une résolution de 600 dpi. Avec une capacité d’éjection d'encre de 40 000  gouttes par seconde (fréquence de 40 kHz) pour chaque buse, ils peuvent éjecter globalement jusqu’à 100 millions de gouttes par seconde, ce qui les rend 1,3 à 1,5 fois plus rapides que les produits conventionnels.

Pour aboutir à ce résultat, Kyocera a amélioré l'actionneur piézoélectrique et la forme de la buse afin de gagner en précision de placement des gouttes, laquelle précision est nécessaire à l’augmentation de la vitesse.

Ridha Loukil

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

L'institut allemand Fraunhofer IWM a mis au point une solution aqueuse pouvant remplacer les lubrifiants traditionnels à base d'huile[…]

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Plus d'articles