Nous suivre Industrie Techno

1 milliard de disjoncteurs fabriqués en 90 ans !

Jean-François Preveraud

Mis à jour le 26/01/2015 à 19h04

1 milliard de disjoncteurs fabriqués en 90 ans !

L'évolution du disjoncteur BT de 1928 à nos jours.

A l’heure où l’électricité est omniprésente dans notre vie quotidienne, on oublie trop souvent que notre sécurité dépend d’un simple composant capable de détecter et couper presque instantanément tout courant dangereux : le disjoncteur BT. Une invention née il y a 90 ans chez ABB, qui devrait franchir cette année la barre du milliard d’appareils fabriqués.

Le disjoncteur est un équipement électrique presque aussi vieux que les premières installations électriques car il permet de protéger les circuits en cas de disfonctionnement, en coupant l’alimentation suite à une surcharge ou un court-circuit pouvant être à l’origine d’un incendie.

Il a d’abord été développé pour protéger les installations haute et moyenne tension, la sécurité des installations basse tension (BT) étant quant à elle dévolue à des fusibles. Ces fusibles étaient constitués d’un simple fil de plomb ou d’étain placé entre deux bornes, qu’une surintensité faisait chauffer et fondre, une fois atteint leur capacité nominale liée au diamètre. Mais outre un temps de réaction relativement long, ce type de protection imposait une intervention pour remplacer le fil fondu.

Afin de résoudre ce problème, Hugo Stotz, un inventeur et entrepreneur ayant revendu son entreprise au groupe Suisse Brown Boveri & Cie en 1918, poursuivit ses travaux sur les disjoncteurs BT avec son ingénieur en chef, Heinrich Schachtner. Ils combinèrent les déclencheurs thermiques et magnétiques au sein d'une unité unique de petite taille, capable de couper des courants élevés et pouvant être réarmée sans avoir à remplacer un composant à chaque incident. Le disjoncteur BT miniature était né.

Une invention née il y a 90 ans

Les deux compères brevetèrent leur invention en 1924 en Allemagne et la production en série commença en 1928. À l'heure où de plus en plus de foyers découvraient l'électricité, ce fut un véritable succès puisque l'appareil apportait plus de sécurité et d'efficacité que les fusibles, un argument largement mis en avant par les réclames de l’époque. De plus, il était facile à adopter car il pouvait être très simplement vissé sur les systèmes existants utilisant des fusibles, sans qu'il soit nécessaire de modifier l'installation électrique.

                         
                                Une réclame de 1928 vantant les mérites
                                 du disjoncteur auprès des installateurs :
            « Recommandez-les pour accroître votre clientèle et vos ventes »

Les inventeurs s’ingénièrent tout de suite à perfectionner leur technologie, tant pour protéger les installations BT domestiques qu’industrielles. Ainsi, ils conçurent dès 1928 un disjoncteur spécial capable de gérer les charges de courants de démarrage plus élevés, notamment pour les moteurs. Au fil du temps la société, devenue ABB, a continué de développer cette technologie, tout en suivant le rythme des évolutions des besoins et des normes, et possède de ce fait aujourd’hui l’une des gammes les plus larges du marché, afin de couvrir tout type d’applications.

Ces équipements sont des concentrés de technologies nécessitant des développements constants en termes de détection, de mécanismes et de matériaux. En effet, ils doivent couper des courants forts en moins de 10 millisecondes en cas de défaut, tout en résistant à des arcs électriques internes dont la température comprise entre 5 000°C et 6 000°C, est capable de faire fondre n’importe quel matériau.

Aujourd’hui ABB, a produit plus de 950 millions de disjoncteurs miniatures et la barre du milliard sera dépassée en 2015.

Et ça, c’est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.abb.com
 

Découvrez en vidéo comment l'arc électrique se développe et est éteint dans le corps du disjoncteur


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Trois technos de recharge innovantes au Symposium du véhicule électrique de Lyon

Trois technos de recharge innovantes au Symposium du véhicule électrique de Lyon

Les bornes de recharge parsèment les allées du Symposium du véhicule électrique, qui se déroule du 19 au 22 mai[…]

Coups de foudre sur les sites industriels : la technologie à la rescousse

Coups de foudre sur les sites industriels : la technologie à la rescousse

Solar Impulse : le grand saut au-dessus de l’Atlantique

Solar Impulse : le grand saut au-dessus de l’Atlantique

Un atelier d’assemblage d’hydroliennes va être construit à Cherbourg

Un atelier d’assemblage d’hydroliennes va être construit à Cherbourg

Plus d'articles