Nous suivre Industrie Techno

abonné

Exclusif

null

Une imprimante qui dope la régération tissulaire


Le projet de médecine régénérative nAngioDerm va bénéficier d’un budget de 740 000 euros, financé par un consortium d’agences de recherche européennes. Il vise à favoriser l’angiogenèse cutanée, c’est-à-dire le processus de croissance de nouveaux vaisseaux sanguins à la surface de la peau, en libérant des ions bioactifs (Zn2+, Ag+, Ca2+) à partir d’une matrice polymère biodégradable. Partenaire de ce projet, l’entreprise grenobloise Microlight3D est chargée de développer une imprimante 3D pour fabriquer les structures de support des cellules. Créée en 2016, après quinze ans de R & D à l’université de Grenoble-Alpes (UGA), elle conçoit des imprimantes capables d’imprimer des biomatériaux avec une résolution subcellulaire. Piloté par l’Institut de bio-ingénierie de Catalogne, en collaboration avec l’université d’Ioannina (Grèce), l’Hôpital Vall d’Hebron (Espagne) et l’UGA, nAngioDerm fait partie du programme européen EuroNanoMed 3 qui soutient les projets multidisciplinaires dans le domaine de la médecine régénérative. Les premiers essais ont débuté en septembre et dureront trente-six mois.

Un traitement par laser pour limiter les particules fines


Réduire l’impact des disques de frein automobiles sur l’environnement. Telle est l’une des promesses du dépôt à extrême haute vitesse de matière par laser, un procédé de traitement de surface connu sous son sigle allemand Ehla, développé par le département laser de l’institut Fraunhofer et de l’Université d’Aix-la-Chapelle, et récompensé par plusieurs prix scientifiques. L’Ehla est une variante du dépôt de matière par laser, une méthode utilisée dans l’industrie manufacturière, notamment pour réparer des outils[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1024

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

Le 11 novembre, Space X, l’entreprise d’Elon Musk, a mis 60 nouveaux satellites en orbite pour sa constellation Starlink. Ils[…]

12/11/2019 | SpatialInternet
Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Plus d'articles