Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Appareils ménagers : les fabricants mettent en valeur l’éco-conception

| | | | | |

Par publié le à 00h37

Appareils ménagers : les fabricants mettent en valeur l’éco-conception

Que devient votre vieux lave-linge ?

Le GIFAM explique pourquoi et comment les fabricants d’appareils ménagers se sont lancés dans une démarche d’éco-conception suivie d’une récupération et d’un recyclage des appareils usagés. Ainsi 33 000 tonnes de plastique ont été recyclé en 2010 et 80 % des vieux appareils collectés.

Le Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Appareils d’équipement Ménager (GIFAM), qui fédère une cinquantaine d’entreprises, grands groupes multinationaux et PME, de l’industrie des appareils ménagers, lance une action de communication pour montrer comment cette filière agit pour préserver les ressources naturelles.

Si, vis-à-vis du consommateur, les fabricants mettent en avant la baisse de la consommation énergétique et des ingrédients consommables, ainsi que le recyclage des produits en fin de vie, leurs ambitions ne s’arrêtent pas là. Conscients des enjeux écologiques, ils ont revu la qualité écologique de leurs appareils tout au long de leur cycle de vie. Faciliter le démantèlement, réduire le nombre de pièces, sélectionner de nouveaux matériaux, tels sont aujourd'hui les principaux axes de R&D des fabricants de petit et gros électroménager.

La responsabilité environnementale ne peut être réelle que si elle est engagée à chaque phase du cycle de vie du produit : dès la conception ; lors de l’usage et en fin de vie. Pour les fabricants, il s’agit désormais de réduire la quantité de matières utilisées et donc de déchets produits in fine. « L’objectif est d’améliorer la qualité écologique du produit, c’est?à?dire réduire son impact environnemental tout au long de son cycle de vie, tout en conservant sa qualité d’usage, ses performances et son efficacité », résume Gérard Salommez, Président du GIFAM.

Une démarche d’éco-conception

Une démarche qui doit débuter dès la conception. C’est pourquoi les fabricants ce sont engagés depuis plusieurs années dans plusieurs axes de recherche et d’investissement en vue de : faciliter le démantèlement ; réduire le nombre de pièces ; sélectionner des matériaux et composants plus ‘‘écologiques’’.De fait, l’éco-conception est désormais un enjeu industriel majeur pour eux. « Le nombre de matériaux utilisés a également diminué. Prenons en exemple un lave?linge, il y a quelques années son socle comportait une dizaine de pièces, alors qu’aujourd’hui il n’y en a qu’une seule ! Le tri des matériaux post?broyage est simplifié et le recyclage aussi. Enfin, les substances potentiellement dangereuses sont limitées et sont détruites dans des filières spécifiques », précise Jean-Jacques Blanc, 1er Vice Président du GIFAM.

Des efforts amont, qui ne peuvent être efficaces qui si une filière performante de collecte et de traitement des appareils électriques et électroniques en fin de vie est mise en place. C’est pourquoi fabricants et distributeurs ont créé Eco?systèmes, afin de maintenir et développer les initiatives de réemploi et réutilisation initiées par le secteur de l’économie sociale et solidaire.

Une seconde vie

C’est ainsi que les partenaires de réemploi et réutilisation d’Eco?systèmes, principalement Emmaüs et Envie, sélectionnent, parmi les appareils donnés au réseau Emmaüs ou collectés par certains distributeurs et ensuite remis à Envie, les appareils réparables et énergétiquement performants. Ces appareils sont testés, reconditionnés, réparés et revendus, démarrant ainsi une deuxième vie.

Les appareils non réutilisables suivent la filière de traitement d’Eco?systèmes, afin d’être dépollués et recyclés. Actuellement l’équivalent de 20 % du poids des matériaux utilisés pour la fabrication de nouveaux appareils est recyclé sous différentes formes, soit pour la fabrication de nouveaux appareils, soit pour d’autres utilisations, principalement dans les secteurs de l’automobile et du bâtiment.

Ainsi en 2010, Eco-systèmes a assuré le recyclage de 33 000 tonnes de plastique et a ainsi permis d’économiser 206 000 barils de pétrole et d’éviter l’émission de 175 000 tonnes de CO2. Les taux de recyclage obtenus pour les différentes catégories de Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) s’améliorent d’année en année (en 2011, 74 % pour les petits appareils, 77 % pour le gros électroménager hors froid et 83 % pour les appareils de froid) et dépassent les objectifs fixés par les pouvoirs publics.

Pour sensibiliser encore plus les consommateurs aux efforts d’éco-conception de la filière et à l’utilité du recyclage, Eco?systèmes vient de réaliser 5 fiches didactiques sur le recyclage de quelques appareils électroménagers usagés (aspirateur ; fer à repasser ; cafetière filtre ; lave?linge et réfrigérateur) et le devenir de leurs composants. Elles sont accessibles en ligne en cliquant ici.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.gifam.fr/

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur