Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Altran affiche sa nouvelle stratégie

| | | | | | |

Par publié le à 14h09

Altran affiche sa nouvelle stratégie

Philippe Salle qui a remplacé Yves de Chaisemartin à la tête d'Altran depuis juin 2011

Le groupe d’ingénierie français veut augmenter son chiffre d’affaires d’un tiers dans les 5 ans. Pour cela il se concentre sur un certain nombre d’activités et de régions, tout en mettant en avant ses expertises dans le PLM et les systèmes embarqués.

Quatre mois après son arrivée à la présidence du groupe Altran, leader européen du conseil en innovation et ingénierie avancée, Philippe Salle, nouveau Président-directeur général du groupe a présenté sa stratégie pour la période 2012-2015, dont l’objectif est le retour à une croissance rentable.

« La revue stratégique que j’ai menée m’a convaincu d’opérer un recentrage sur les marchés clés et de procéder à une rationalisation des modes opératoires, afin de tirer pleinement profit des nombreux atouts d’Altran. C’est l’enjeu du plan d’actions que je présente aujourd’hui et que nous allons mettre en œuvre, avec mon équipe, dans les prochains mois, pour relancer la croissance et porter la rentabilité à un niveau plus conforme au statut du groupe », expliqué Philippe Salle, lors de cette présentation.

Les grandes lignes sont de faire passer le chiffre d’affaires de 1 437 M€ en 2010 à plus de 2,0 Md€ en 2015, tout en améliorant la profitabilité et la génération de cash. Cette progression du chiffre d’affaires s’appuiera dans un premier temps sur l’accélération de la croissance organique et par la suite sur la réalisation d’acquisitions tactiques (opérations ciblées de moyenne taille).

Dans cette perspective, Altran fait le choix :

 

  • de se concentrer sur six territoires européens : l’Allemagne ; la Belgique ; l’Espagne ; la France ; l’Italie et le Royaume-Uni ;
  • de gérer de façon globale quatre industries : l’automobile ; les infrastructures et les transports ; l’aéronautique, le spatial et la défense ; l’énergie et la santé ; les télécommunications ;
  • de pousser le développement au niveau mondial de deux de ses expertises : la Gestion du Cycle de Vie des Produits (PLM) et les Systèmes Embarqués et Critiques.
     

Le recentrage opéré permettra au groupe de capitaliser sur ses points forts et de renforcer sa position de leader sur un marché européen du conseil en ingénierie et innovation incontournable par sa taille et encore très fragmenté.

Se développer en Chine et en Inde

La dynamisation de la croissance passera également par le développement dans les pays émergents les plus avancés en matière d’innovation technologique. La priorité sera ainsi donnée dans un premier temps à la Chine, où seront établis des partenariats, et à l’Inde, où sera renforcée la plate-forme offshore existante.

L’amélioration de la rentabilité et la maximisation de l’autofinancement reposeront à la fois sur l’accroissement de la valeur ajoutée et la rationalisation des modes opératoires. Elles s’appuieront également sur l’atténuation de la volatilité des revenus, rendue possible par le redéploiement géographique et sectoriel de l’activité (rééquilibrage du portefeuille). Les actions ainsi entreprises viseront à augmenter le taux de marge brute par l’optimisation des prix de vente, à abaisser le ratio de coûts indirects par la maîtrise des frais généraux, et à réduire la durée des encours par l’ajustement des délais de paiement.

La trésorerie générée permettra de maintenir l’endettement à un niveau limité et de couvrir les futurs investissements et acquisitions.
L’implémentation de cette stratégie s’accompagne d’une nouvelle organisation, plus fonctionnelle, et s’articule autour de douze grands chantiers, axés sur la recherche d’efficacité, le service aux clients, la fidélisation des salariés et l’amélioration de la profitabilité.

Rappelons que le groupe Altran compte 17 000 collaborateurs, dont 15 000 consultants, et 500 clients majeurs à travers le monde. Il a réalisé en un chiffre d’affaires de 1 437 M€ en 2010.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.altran.com
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur