Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Airain : un supercalculateur modulaire au CEA

| | | | | |

Par publié le à 11h06

Airain : un supercalculateur modulaire au CEA

Développé par Bull, le supercalculateur Airain recèle actuellement 9504 nœuds de calcul. Un chiffre qu’il est possible de revoir à la hausse grâce à une conception modulaire.

Destiné à soutenir la R&D, Airain est un supercalculateur dont la puissance peut augmenter dans le temps. Il vient d’être déclaré bon pour le service.

Le CEA a inauguré hier son nouveau supercalculateur nommé Airain. Implanté sur le site de Bruyères-le-Châtel (91), à proximité de Paris, il renforce les capacités de calcul des structures de R&D des partenaires du projet.

Dépendant du CCRT (Centre de Calcul Recherche et Technologie), Airain vise à remplacer deux équipements nommés Mercure et Titane dont l’arrêt est planifié sur 2012 et 2013. Développé par Bull, ce supercalculateur affiche une puissance de 200 téraflops en crête.

Il tutoie le top 100 des machines les plus puissantes au monde. L’architecture choisie est évolutive dans le temps: il est possible d’ajouter de la puissance de calcul en fonction des besoins et ce sur toute la durée de vie de la machine qui est estimée à quatre ou cinq ans.

La base technique fait appel à 594 nœuds composés de deux processeurs Intel Xeon abritant chacun 16 cœurs cadencés à 2,7 Ghz. Airain comporte donc 9 504 unités de calcul dans sa configuration actuelle. La liaison entre les nœuds se réalise via une interface Infiniband QDR autorisant un débit de 40 Gbit par seconde. Le tout fonctionne sous Linux et dispose d’un espace de stockage de 2 pétaoctets.

Le refroidissement exploite des ventilateurs qui évacuent la chaleur à direction de portes à eau. Injectée aux alentours de 9°, elle ressort du système à 15°. La chaleur dégagée est récupérée pour le chauffage des installations.

Le financement d’Airain fait appel au CEA et à des partenaires* qui profitent d’une puissance de calcul liée au montant de leur investissement. Ils ont été invités au rodage de la machine dans le cadre du projet Grands Challenges destiné à vérifier le bon fonctionnement du supercalculateur.

Modélisation et simulation de moteurs aéronautiques, calculs exploratoires pour le réacteur nucléaire EPR ou encore simulation d’une pollution de l’air en Europe, constituent quelques exemples de travaux réalisés. Ils seront présentés lors de la journée scientifique du CCRT qui se déroulera le mardi 29 novembre 2012.

Cette journée est ouverte au public. Pour s’y rendre, il suffit de s’inscrire auprès du CEA.

*Liste des partenaires: Areva, EADS/Astrium, EDF, Ineris, Snecma, Techspace Aero, Turbomeca, Valéo.


Mathieu Brisou

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur