Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Air Sûr veut conquérir la dépollution de l’air intérieur

| | | | | | |

Par publié le à 12h53

Air Sûr veut conquérir la dépollution de l’air intérieur

L'appareil mobile Takkair de Air Sûr dépollue l'air dans divers environnements : hopitaux, coiffeurs, crèches...

La société a développé des appareils de dépollution de l’air  basés sur une technologie de photocatalyse signée Saint Gobain. La jeune société vise l’assainissement de l’air intérieur, de plus en plus règlementé dans les établissements publics, pour accéder au marché de masse.

« A l’heure où l’on parle de qualité de l’air et de ville durable, nous offrons une solution viable économiquement qui ne demande qu’à être répandue », s’enthousiasme Thomas Kerting, président d’Air Sûr. En partenariat avec Saint Gobain Quartz, Air Sûr a développé un appareil mobile de dépollution de l’air intérieur adapté à différents environnements : hôpitaux ; crèches ; coiffeurs ; etc. Forte de ce produit, la société adapte maintenant sa technologie pour conquérir le marché des bâtiments tertiaires et industriels.

Une technologie de dépollution souple

Après une première aventure dans le traitement des pollutions biologiques dans les hôpitaux depuis 1994, la société parisienne a élargi en 2008 son activité. « A cette époque, nous avons décidé d’adresser à la fois les deux types de pollution de l’air intérieur : biologiques et chimiques », explique Thomas Kerting. Rapidement, Air Sûr s’intéresse à la souplesse de la photocatalyse. Cette technique exploite la décomposition rapide de tous les polluants organiques, biologiques comme chimiques, au contact d’un substrat actif et d’une source de rayonnement UV.

Air Sûr choisit alors le substrat Quartzel développé par Saint Gobain Quartz « Le problème récurrent de la photocatalyse, c’est la formation de produits intermédiaires toxiques issus d’une réaction incomplète. La technologie de Saint Gobain évite cet écueil. Elle a été validée par des tests indépendants menés aux Etats-Unis par le Lawrence Berkeley Lab », souligne Thomas Kerting.

La règlementation comme tremplin

Après quatre ans de R&D, Air Sur a remporté cette année une vitrine en associant son appareil au concept "d’éco-salons de coiffure" du groupe L’Oréal Professionnels. Depuis fin 2011, la jeune pousse a écoulé environ 200 appareils. Une entrée en matière. La jeune société a déjà les yeux rivés vers 2015, date d’entrée en vigueur d’un décret concernant la surveillance de la qualité de l'air intérieur. Celle-ci imposera progressivement, dans tous les établissements recevant du public, des seuils sévères en termes de pollution intérieure. Air Sûr y voit un tremplin susceptible de tirer ses solutions vers un marché de masse.

Recycler l’air du bâtiment

Autre cible de la société à moyen terme : le bâtiment tertiaire et industriel. La société travaille en R&D pour greffer sa technologie de photocatalyse à des centrales de traitement d’air. Elle ambitionne ainsi de purifier l’air intérieur des bâtiments pour le recycler et renouveler l’atmosphère. « Injecter de l’air extérieur implique une dépense énergétique pour l’amener à une température de consigne. En retraitant une partie de l’air intérieur, déjà à température, en complément de l’apport extérieur, on réalise des économies importantes », affirme Thomas Kerting.

La jeune société évalue actuellement l’efficacité de son système En partenariat avec l’industriel Johnson Controls et le groupe immobilier Altarea Cogedim. Elle s’apprête à installer un démonstrateur dans un grand complexe hôtelier dans le courant de l’année. Selon Thomas Kerting, une telle solution pourrait diviser la consommation des futures centrales de traitement d’air par un facteur cinq.

Hugo Leroux
 

Air Sûr en bref :
Création : 1994
Implantation : Paris, dans les locaux de Paris incubateur cleantechs
Effectif : 6 personnes
E-mail : coquelet@airsur.fr 

Contact : Jérôme Coquelet
Site web : www.airsur.fr

Tél : 01 53 92 50 90

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur