Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Air Liquide mise sur le traitement de déchets innovant d'Innoveox

| | | | |

Par publié le à 15h56

Air Liquide mise sur le traitement de déchets innovant d'Innoveox

La première unité d'Innoveox élimine des déchets pétroliers à Lacq

Le leader mondial de l'oxygène industriel vient d’annoncer un partenariat technologique et commercial avec Innoveox. Le procédé de traitement de déchets développé par la start up pourrait constituer une alternative à l’incinération des effluents dangereux.

La technologie d’oxydation hydrothermale développée par Innoveox pourrait enrichir le portefeuille d'outils de traitement des déchets d’Air Liquide. Le chimiste français vient en effet d’annoncer un partenariat technologique et commercial avec la start-up bordelaise, dont la technologie d’oxydation hydrothermale aurait un potentiel « estimé en France à plusieurs dizaines d’installations », explique-t-il dans un communiqué.

Le procédé d’Innoveox porte les eaux industrielles polluées, ou effluents, jusqu’à l’état supercritique, dans les très hautes pressions (250 bars) et hautes températures (autour de 374°C). « Dans cet état, l’oxygène devient directement soluble dans les matières organiques. Son injection permet de décomposer toute particule organique en moins d’une minute », explique Jean Christophe Lépine, PDG d’Innoveox.

Ce traitement radical s’adresse avant tout aux effluents dangereux des industries pétrolières, chimiques et pharmaceutiques - huiles, solvants, pesticides - qui se prêtent mal à l’incinération. « Il est aberrant d’incinérer ces déchets essentiellement liquides. Il faut souvent rajouter du combustible, et leur traitement demeure incomplet », explique Jean Christophe Lépine. Par ailleurs, la réaction d’oxydation hydrothermale étant exothermique, la chaleur qu’elle dégage est récupérée pour l’auto-alimentation du procédé.

Air liquide apportera son savoir-faire dans le domaine de l’injection d’oxygène à très haute pression et dans la maîtrise des réactions d’oxydation avancées. Si l'accord commercial porte pour l'instant sur l'oxygène, Air Liquide donne aussi une visibilité internationale à la start-up bordelaise.
 
Air Liquide n’est pas la seule entreprise à s’intéresser à l’oxydation hydrothermale. Son concurrent Air Product, également positionné sur le traitement des déchets, présentera un partenariat avec la start up irlandaise SFCI sur un procédé similaire lors du salon Pollutec 2012.

Hugo Leroux
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur