Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

AGTECH, l'incubateur dédié à l’agriculture d’Euratechnologies

| | | | | |

Par publié le à 15h54

AGTECH, l'incubateur dédié à l’agriculture d’Euratechnologies

L'incubateur Agtech d'Euratechnologies, à Willems.

L’agtech – agri ou agrotech – est une vraie tendance de fond. Pour investir le secteur, Euratechnologies a lancé son incubateur spécialisé en région Hauts-de-France, au beau milieu des champs. Une volonté : avoir un vrai impact local tout en créant des champions européens.

 

C’est à Willems, en pleine zone rurale de la métropole lilloise (Hauts-de-France), que le pôle Euratechnologies a installé son deuxième incubateur d’essaimage spécialisé. Après Blanchemaille (à Roubaix, sur l’ancien site de La Redoute) spécialisé dans le e-commerce, Euratechnologies lance Agtech, son incubateur/accélérateur spécialisé dans l’agri et l’agrotechnologie (objets connectés, logiciels, etc.). « Nous avons la volonté d’avoir un vrai impact local en créer cet incubateur spécialisé dans l’agtech », explique Raouti Chehih, Directeur général d’Euratechnologies. « C’est pour cela que nous sommes allés l’implanter en plein milieu des champs, en plein cœur de la problématique à laquelle s’adresseront les entreprises qui s’y développeront demain. »

Autour de cet incubateur de 1000 m2, 200 agriculteurs sont présents ainsi que des écoles qui forment aux métiers de l’agriculture, horticulture, etc. « Certains agriculteurs sont jeunes et comprennent l’intérêt de la technologie pour leur exploitation », ajoute Raouti Chehih. « Et il n’est pas exclu que certains voudront se lancer dans l’entreprenariat en créant leur propre boîte. » En effet, les agriculteurs font souvent partie des premiers à vouloir tester de nouvelles technologies. La preuve dan,s notre dossier spécial sur les technologies qui révolutionnent l’agriculture.

L’agtech, une tendance de fond

Pour lancer ce projet, Raouti Chehih, directeur général d’Euratechnologies est parti d’un constat : cette année, le pôle a reçu une soixantaine de dossiers de start-up spécialisées dans l’agtech contre… zéro il y a deux ans. « L’agtech est une vraie tendance de fond » affirme Raouti Chehih. C’est à partir de ce constat que l’on a créé l’incubateur Agtech. » La première promotion d’une vingtaine d’entreprises sera lancée en mai 2018. D’autres start-up agricoles, comme Sencrop, Karnott, Weenat, ou encore Samsys, sont déjà incubées à Euratechnologies mais auront la possibilité de tester de manière régulière leur technologie en grandeur nature.

Les projets que l’incubateur fera émerger n’auront pas uniquement vocation à résoudre les problèmes régionaux, Euratechnologies veut créer des champions européens dans l’agtech. Pour Raouti Chehih, les Hauts-de-France sont « un vrai terrain d’expérimentation disponible pour pouvoir ensuite scaler au niveau mondial ».

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur