Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

A Toulouse, TWB accélère les start-up de biotechs industrielles

| | | | | |

Par publié le à 08h07

A Toulouse, TWB accélère les start-up de biotechs industrielles

La start-up française InoFib a mis au point un procédé de production de microfibrilles (ou nanofibrilles) de cellulose, produites à partir du bois.

Le démonstrateur pré-industriel Toulouse White Biotechnology (TWB) vient d'organiser à Toulouse la première édition d'un événement européen dédié aux start-up dans le domaine des biotechnologies industrielles. L'occasion de sélectionner une start-up allemande pour un accompagnement de 4 mois.

 

«Hey, start me up !» Labellisée par la French Tech, cette journée internationale organisée à Toulouse par le démonstrateur pré-industriel TWB (Toulouse White Biotechnology) vise à mettre en lumière un de ses axes de développement : l’accompagnement et l’accélération de start-up en biotechnologies industrielles. Un coup d’essai réussi. L’évènement a réuni une centaine de participants, dont un bon nombre de start-upers européens pour rencontrer des sociétés d’investissement et des entreprises industrielles en quête de solutions innovantes dans le domaine des biotechs.

Point fort de cette journée : l'organisation d'un concours, "Pitch me your biotech start up". A la clef, la sélection d'une start-up qui va pouvoir bénéficier d'un programme spécifique d'accompagnement et d'accélération de 4 mois au sein des plateformes technologiques de TWB, à Ramonville-Saint-Agne, dans l'agglomération toulousaine. Pour cette première édition, six start-up ont candidaté. Elles ont toutes en commun de chercher à valoriser des réactions du vivant pour fabriquer des produits d’intérêt, que ce soit pour la chimie, l’agroalimentaire, la santé et les cosmétiques.

Dust Biosolutions primée par TWB

La start-up écossaise Brathadair vise à valoriser un sous-produit de l'industrie du whisky. La start-up BlueGene Technologies, basée à l'Imperial College Incubator de Londres, développe des souches et des technologies microbiennes uniques pour la bioconversion de composés de départ à faible coût en produits chimiques de haute valeur, tels que les précurseurs chiraux et colorants industriels.

L'allemande Dust BioSolutions, qui a remporté ce premier TWB Award 2018, a développé une plateforme technologique basée sur la précipitation de la calcite (un minéral) induite par voie microbiologique qui permet un processus de cimentation biologique. Ce dernier ouvre des perspectives d’applications telles que le contrôle et la valorisation de la poussière dans l’industrie minière ou les chantiers de construction. « Les équipes de TWB vont nous permettre de changer d'échelle grâce aux pilotes pré-industriels », a notamment souligné Martin Spitznagel, le fondateur de Dust Biosolutions.

Du côté des Françaises…

Abolis Biotechnologies (Evry) développe des micro-organismes capables de produire par voie de fermentation, à partir de ressources renouvelables, des molécules d’intérêt pour les industriels via un outil de conception et de prototypage. Celui-ci associe de la robotique, des logiciels propriétaires et des outils de biologie moléculaire. Gene&Green TK (Marseille) développe des enzymes issues des sources d’eau chaude du Vésuve pour des applications dans les secteurs de l’environnement, la santé et la défense, notamment pour la décontamination des gaz de guerre et dans le cadre de la lutte contre les infections bactériennes.

InoFib (Grenoble) a mis au point un procédé de production de microfibrilles (ou nanofibrilles) de cellulose, produites à partir du bois. Ces nanofibrilles de cellulose, comparables à des filaments extrêmement fins, ont des propriétés mécaniques (proches de celles du Kevlar) et de barrière, qui en font un matériau intéressant pour des applications très diverses, en substitution de produits polluants dans la production de composites, emballages, papiers spéciaux...

Accélérer l’innovation des biotechs

Créé en 2012, dans la foulée d'un appel à projet des Investissements d’Avenir, TWB a pour mission d'accélérer l'innovation dans le domaine des biotechnologies industrielles, dites communément "biotechnologies blanches". « Notre ambition est de faciliter le dialogue entre la recherche publique et les industriels, d'accélérer les transferts de technologies et de favoriser de nouvelles voies de bio-production », rappelle son fondateur et directeur, Pierre Monsan. Une dynamique portée par un consortium, qui associe 53 partenaires, dont 37 industriels, impliqués dans des secteurs aussi divers que l'agroindustrie, la chimie, la cosmétologie, la pharmacie ou l'énergie.

A la clef : 20 millions d'euros de contrats industriels signés et une soixantaine de projets, qui ont généré pas moins de 13 brevets. TWB héberge déjà plusieurs start-up, dont Enobraq, spécialisée dans le développement de procédés de fermentation industrielle à partir de CO2, Pili, qui optimise la capacité naturelle de certains organismes dans la bioproduction de colorants renouvelables et MicroPep Technologies qui développe des peptides qui présentent une activité biologique dans le végétal.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur