Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

3 Français parmi les 10 finalistes européens des Innovators under 35 du MIT Technology Review

|

Par publié le à 11h29

3 Français parmi les 10 finalistes européens des Innovators under 35 du MIT Technology Review

Timothée Boitouzet, lauéat de l'édition française des "Innovators under 35" est sélectionné parmi les 10 innovateurs européens de l'année 2016

Les Innovateurs de moins de 35 ans sélectionnés en Europe par le MIT Technology Review se réuniront à Barcelone le 24 novembre prochain lors du Summit Europe 2016. Parmi plus de 55 lauréats de l'année 2016, 10 finalistes ont été sélectionnés et auront l’occasion de présenter leur innovation.

Le MIT Technology Review  distingue tous les ans dans différents pays européens de jeunes innovateurs de moins de 35 ans, qui développent des technologies de rupture pour répondre à des enjeux majeurs de notre société, via son concours Innovators under 35. Lancé aux Etats-Unis, ce concours s’est décliné en France, avec le soutien de l’Atelier BNP Paribas il y a quatre ans et est désormais présent dans 15 pays à travers le monde. Les lauréats français pour l'édition 2016 ont été dévoilés en avril.

Comme l'année dernière, les Innovateurs de moins de 35 ans sélectionnés en Europe par le MIT Technology Review depuis 2009 – soit plus de 150 - se rencontreront lors du Summit Europe à Barcelone, le 24 novembre. Ce sont eux qui ont sélectionnés par vote  10 finalistes (cf. ci-dessous) parmi les 55 lauréats européens de l'année 2016. 

Les trois qui ont reçu le plus de votes seront révélées comme gagnant des trois catégories suivantes:  Impactful Innovator, le projet qui a le potentiel d'avoir un impact social pour notre société ; Novel Innovator, un projet original et unique qui a le potentiel de transformer certains secteurs de la société ; Audacious Innovator : un projet audacieux, qui a le potentiel de surmonter les barrières établies dans le but de résoudre des problématiques sociétales.

Les dix finalistes européens sont :

Timothée Boitouzet (France) : Woodoo. Ce jeune architecte a créé un nouveau type de bois qui a le potentiel de transformer les bâtiments du futur : translucide, plus résistant et durable. Ce projet lui a valu d'être sélectionné « Innovator of the Year 2016» en France lors de la cérémonie de remise des prix.

 Franz Bozsak (France) : Instent. Ce jeune chercheur a créé le premier stent intelligent qui surveille les patients et ajuste leurs médicaments en conséquence.

Clémentine Chambon (France) : Oorja. Elle a créé des centrales électriques pour fournir aux communautés rurales indiennes une source d'électricité fiable et bon marché à partir d'énergie solaire ou de la biomasse. Ce projet lui a valu d'être élue « Social Innovator 2016 » en France.

Xavier Damman (Belgique) : Open collective. Il a développé une nouvelle plateforme pour aider au financement et à la transparence des nouvelles formes d'organisation sociétales. Ce projet lui a permis d'être sélectionné "Innovator of the Year 2016" en Belgique.

Javier Jiménez (Espagne) : New Born Solutions. Il a créé un outil sous forme de « stylo » qui aide à diagnostiquer la méningite infantile de façon non intrusive et qui a le potentiel de sauver des millions de vies dans le monde. Grâce à ce projet il a reçu la mention spéciale « Innovator of the Year 2016 » en Espagne.

Ansgar Jonietz (Allemagne) : Washabich.de. Ce physicien a fondé un service en ligne gratuit qui a pour but de traduire le jargon technique des résultats médicaux d'une manière compréhensible pour tout le monde. Grâce à ce projet il a reçu la mention spéciale « Social Innovator of 2016 » en Allemagne.

Katarzyna Kaminska (Pologne) : TherVira. Cette jeune chercheuse travaille sur un nouveau médicament qui pourrait guérir la grippe, indépendamment de la souche du virus qui cause l'infection peu importe le stade de la maladie.

Lukasz Koltowski (Pologne) : MySpiroo. Ce jeune chercheur a développé un spiromètre portable pour aider à améliorer la vie des patients atteints de maladies pulmonaires.

Gonzalo Murillo (Espagne) : EnSo. Ce jeune ingénieur travaille sur un projet très innovateur dans le secteur de l'Internet des Objets (IoT) dans le but de transformer l'énergie «qui flotte dans l'air» pour alimenter en batterie tous les capteurs IoT.

Geert Slachmuylders (Belgique) : Turbulent. Ce jeune entrepreneur a fabriqué des petites centrales hydroélectriques basées sur le biomimétisme (imite les stratégies de la nature) pour fournir une énergie fiable et abordable, même pour les collectivités les plus éloignées.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur