Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Une éponge en nanotubes de carbone contre les marées noires

| | | | | | |

Par publié le à 11h26

Une éponge en nanotubes de carbone contre les marées noires

Elastique, léger et oléophile, cette éponge est un bon filtre d'hydrocarbures

Des chercheurs américains sont parvenus à créer une éponge aux propriétés exceptionnelles. Sa faculté à absorber les huiles pourrait en faire un très bon candidat pour lutter contre les marées noires.

Les nanotubes de carbone sont décidemment prometteurs. Des chercheurs américains des Rice University et Penn State University viennent d’annoncer une nouvelle application pour ces matériaux aux propriétés physiques originales. Dans un papier publié par Science, ils décrivent la fabrication d'une éponge particulièrement efficace pour nettoyer les flaques de pétroles lors des marées noires.

Leur éponge en nanotubes de carbone est à la fois hydrophobe et lipophile. Comprendre : sa répulsion pour les molécules d’eau lui permet de flotter, et son affinité avec l’huile l’aide à capter le pétrole dans un mélange. Selon l’expérience décrite dans l'article, elle  absorbe ainsi jusqu’à 100 fois son propre poids en hydrocarbures. Mieux : une fois chargée, elle peut être débarrassé de sa récolte par combustion, et réutilisée !
 

               


Une structure renforcée

Pour parvenir à cette éponge aux propriétés exceptionnelles, les chercheurs ont dû créer une structure renforcée. Jusqu’ici, les constructions tridimensionnelles en nanotubes pêchaient en effet par leur faible cohésion. Les différentes couches de carbone, enroulées sur elles-mêmes pour former les nanotube, n'étaient pas solidement maintenues entre elles. Grâce à l’ajout d’atomes de bore lors de la synthèse des feuilles de carbone, les chercheurs sont parvenus créer de doubles-liaisons physiques, particulièrement robustes, ente les atomes.

Au delà d’une éponge anti-marées noires, le concept pourrait engendrer des membranes de filtration industrielles extrêmement performantes. La recherche sur les nanotubes de carbone ouvre également des perspectives dans des domaines aussi divers que des électrodes de batteries électriques plus efficaces, des matériaux composites robustes et légers, ou la reconstruction des tissus osseux.

Hugo Leroux
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies