Un patient opéré au cerveau grâce à la réalité virtuelle

| | | | |

Par publié le à 15h10

Un patient opéré au cerveau grâce à la réalité virtuelle

Le patient est plongé dans la réalité virtuelle avec des Occulus Rift

Un patient porteur d’une tumeur au cerveau a été opéré tout en étant plongé dans la réalité virtuelle grâce à des lunettes 3D. Celles-ci lui ont permis d’aider le chirurgien pendant l’opération en lui indiquant comment évoluait son champ visuel en fonction des zones stimulées.

C’est une première mondiale, relayée par plusieurs médias spécialisés dont le réseau de CHU français. Pendant l’opération dite de chirurgie éveillée, le patient pouvait aider le chirurgien grâce à des lunettes 3D Occulus Rift. L’opération s’est déroulée le 27 janvier 2016. Trois semaines plus tard, le patient se porte bien. Il était porteur d’une tumeur au cerveau située près des zones du langage et des connexions visuelles. N’ayant plus qu’un œil suite à une maladie ophtalmologique, il était d’autant plus essentiel d’épargner son champ visuel. Aussi le dispositif était-il mis en place pour prévenir une altération du champ visuel due à l’intervention. Durant l’intervention, le neurochirurgien stimule le cerveau avec une électrode. Le patient est quant à lui immergé dans des tests du champ visuel grâce à une application projetée dans ses lunettes. Il peut  ainsi interagir en direct avec le chirurgien pour lui indiquer comment évolue son champ visuel suivant les zones stimulées. Des points lumineux sont envoyés dans son champ visuel et on demande au patient s’il voit ces points. S’il les voit, cela veut dire que l’action du chirurgien ne porte pas atteinte à sa vision.

La chirurgie éveillée est pratiquée depuis les années 2000 pour l’ablation des tumeurs cérébrales. En stimulant le cerveau avec une électrode, le neurochirurgien peut réaliser une cartographie précise selon les indications du patient. Il peut ainsi épargner lors de  l’ablation elle-même les zones du cortex impliquées dans des fonctions essentielles comme la motricité ou le langage. L’immersion dans la réalité virtuelle permet d’aller encore plus loin, sans compter que le patient est plongé dans un environnement relaxant. Jusqu’ici, l’évaluation du champ visuel n’était pas possible car elle nécessitait des appareils automatisés et volumineux impossible à utiliser en bloc opératoire dans les conditions de la chirurgie cérébrale.

Cette première opération s’est effectuée dans le cadre du projet CERVO (Chirurgie Eveillée sous Réalité Virtuelle dans le bloc Opératoire) lancé en 2014 par l’équipe de neurochirurgie du CHU d’Angers et le laboratoire Interactions Numériques Santé Handicap (INSH) de l’Ecole d’ingénieurs en Sciences et Technologies du numérique (ESIEA).

Partagez l’info :

Envoyer à un ami
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies