DOSSIER :

Salon de l’agriculture : dix technologies de l’agriculture 4.0

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Salon de l’agriculture : dix technologies de l’agriculture 4.0

| | |

Par publié le à 08h13

Salon de l’agriculture : dix technologies de l’agriculture 4.0

Instituts de recherche et industriels du monde agricole s’emparent des outils numériques pour pousser plus loin la connaissance et  la modélisation des cultures et fournir des outils performants aux agriculteurs. A l’occasion du Salon de l’agriculture, Industrie & Technologies vous présente dix exemples parmi les nouvelles technologies numériques ou robotiques qui révolutionnent le métier d’agriculteur.

Les technologies du numérique, le développement d’outils d’aide à la décision, de drones ou de robots doivent permettre à l’agriculture de réduire encore ses coûts et de mieux respecter l’environnement. Une révolution en cours, qui bouleverse les pratiques et la recherche. Bien consciente de cet enjeu, la France a lancé le 29 février 2016 le plan Agriculture-Innovation 2025, qui priorise les questions du climat, de la biologie des systèmes, des biotechnologies et des données massives et numériques.

En parallèle, face aux géants que sont John Deere ou Monsanto, les acteurs français allient leurs forces, détaille cet article de notre confrère l’Usine Nouvelle. C'est le cas de Smart agriculture system lancé en 2014, et qui réunit les pôles Végépolys, Céréales Vallée, Dream Eaux & Milieux, et le groupe privé Limagrain pour élaborer un système de modélisation, de prévision de rendement et d’aide à la décision sur le blé. Une vallée du numérique végétal – Agreen Tech Valley -  devrait même voir le jour en 2017 et réunir Axéréal, Kuhn, Sofiprotéol et l’Université d’Orléans.

Bien sûr, les données sont au centre de cette nouvelle révolution. Dans le cadre d’Innovation-agriculture 2025, un portail de données agricoles devrait ainsi être mis en place pour permettre aux agriculteurs de conserver la maîtrise de leurs données et faciliter l’accès à un ensemble de données publiques et privées pouvant être valorisées au bénéfice du monde agricole. Représentatif de cette transformation digitale, l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) a fait construire deux importants datacenters à Toulouse et à Bruyères-le-Châtel en 2014 et  2015, pour stocker et valoriser les données récupérées de ses différents programmes de recherche. Des moyens nécessaires au vu des programmes initiés par l’institut de recherche, tels que le projet Phénome de 24 millions d’euros lancé en 2013.

Le projet, conduit de concert avec Arvalis, a pour but de mesurer, grâce à des méthodes précises et à haut débit, les caractères agronomiques de plantes soumises à divers scénarios de climats et d’itinéraires techniques. In fine, cela doit permettre de sélectionner des variétés moins consommatrices en intrants (eau, azote ou pesticides). Un exemple parmi toutes les technologies qui révolutionnent l’agriculture. Nous en avons sélectionnées dix d'entre elles particulièrement prometteuses.

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies