Salon Big data : les projets les plus innovants sont…

| | | | |

Par publié le à 11h01

Salon Big data : les projets les plus innovants sont…

Faciliter le développement à l'international des PME, améliorer le diagnostic de l'épilepsie, optimiser le flux des containers ou encore personnaliser l'expérience des skieurs... Les technologies du big data permettent de répondre à des problématiques extrêmement variées comme le montrent ces quatre projets récompensés lors du salon Big data, qui s'est tenu les 7 et 8 mars à Paris. 

L'édition 2016 du salon Big data Paris, qui s’est tenue les 7 et 8 mars au Palais des Congrès, a attiré plus de 10 600 visiteurs. Comme chaque année, l'événement a été marqué par la cérémonie des trophées Big data. Quatre projets, sur 52 en compétition, ont été distingués lors de ce palmarès. Présentation. 

1er prix - Powerlinx calcule le taux de compatibilité des entreprises 

La plateforme Powerlinx a été lancée en juillet dernier en Israël et aux Etats-Unis. Objectif : faciliter le développement à l’international des PME grâce aux technologies du big data. La solution repose sur un moteur de matching intelligent qui, grâce à des techniques de web scrapping et des algorithmes d’analyse sémantique, permet de traiter et de restituer de la donnée non structurée. Les entreprises qui s’inscrivent doivent remplir un certain nombre d’informations : descriptif de leur activité, liste de leurs produits, objectifs de développement, zones géographiques concernées. Elles doivent aussi indiquer si l’entreprise est à la recherche d’un fournisseur, d’un fabricant ou d’un investisseur, quelle est l’échéance, etc.  Ces informations permettent d’alimenter le moteur de matching qui restitue une liste des entreprises les plus pertinentes et un score de compatibilité pour chacune. Actuellement, Powerlinx revendique 40 000 entreprises membres et 35 millions d’entreprises référencées. Altares a profité du salon Big data pour donner le coup d’envoi de sa solution en France.

2e prix - Traxens fait parler les containers pour optimiser la chaîne logistique 

Plus de 20 millions de containers parcourent les mers du globe à bord de quelque 5000 bateaux. Pour optimiser la productivité et la sécurité de cette chaîne logistique, la start-up marseillaise Traxens a développé des boîtiers connectés qui permettent de capter en temps réel plusieurs données propres à chaque container : position, température, humidité, chocs, traces de gaz, etc.  Pour stocker et traiter ces information, la jeune pousse s’est appuyée sur une plate-forme DataStax Entreprise.

3e prix - Medata.lab combine vêtement connecté et machine learning pour lutter contre l'épilepsie 

Améliorer le diagnostic de l’épilepsie. Tel est l’objectif du projet Medata.lab, porté par la start-up BioSerenity, qui développe des vêtements connectés, et Dataiku, le spécialiste français du big data. Le premier a développé un pyjama connecté pour collecter les données de santé des patients. Le second a mis au point une plate-forme spécifique, baptisée Clin IOT, pour stocker ces données et laisser les techniciens utiliser le langage de leur choix, Python, R ou MatLab, pour les traiter. Dataiku met également à disposition une bibliothèque d’algorithmes de machine learning. Les données ne sont pas analysées en temps réel mais sont destinées à alimenter la plateforme Clin IOT pour aider le praticien à améliorer son diagnostic.

Prix du public - L'application Paradiski Yuge personnalise l'expérience des skieurs

Mauvaises conditions météo, longue attente aux remontées mécaniques, pistes fermées… Lors d’un séjour au ski, les déconvenues peuvent très vite se multiplier. Pour améliorer l’expérience des skieurs, le domaine skiable Paradiski a développé une application mobile, en partenariat avec l’agence FullSix. L’application, baptisée Paradiski Yuge, vise à proposer un parcours personnalisé en poussant des recommandations en temps réel pour chaque utilisateur selon son niveau, ses envies, sa géolocalisation, ses comportements off et on line, les données contextuelles et issues de l’écosystème Paradiski. Toutes ces données variées sont traitées grâce à une architecture big data.

Partagez l’info :

Envoyer à un ami
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies