Industrie et Technologies

Industrie et Technologies : Veille des technologies émergentes et des solutions innovantes. Ingénieur de l'année, CNISF et derniers brevets

Rencontre avec Alain de Rouvray pdg d’ ESI Group

|

Par publié le à 00h00

Pour la lettre, le fondateur du spécialiste mondial de la simulation fait le point sur les 30 ans de l’entreprise. Et précise ce qui manque encore au prototypage virtuel.

«Il y a 30 ans, je m’étais coupé les cheveux pour avoir l’air plus sérieux, car c’est moi qui m’occupais des ventes et notre premier contrat avait été signé avec la Défense américaine !» raconte Alain de Rouvray.

 Ils étaient 4 étudiants à Berkeley à travailler sur les méthodes d’analyse par éléments finis, «ce qui a permis le développement des grands codes de calcul » rappelle Alain de Rouvray. Aujourd’hui, il dirige la société qu’ils ont créée ensemble à l’époque, société qui est devenue en 30 ans « le » spécialiste mondial de la simulation.

Outre le célèbre logiciel de simulation de crash, PAMCrash, ESI Group a enrichi son offre dans les domaines de la sécurité, de la fonderie, de l’emboutissage, de l’électromagnétisme, de la soudure, etc. Avec plus d’une douzaine d’acquisitions au cours des dix dernières années, ESI Group a vu son effectif dépasser les 400 personnes.

Son introduction en Bourse en juillet 2000 lui a rapporté 30 millions d’euros, qui ont permis de financer son développement. Surtout, Alain de Rouvray est en passe de réaliser son rêve : 'baser la conception sur la connaissance physique des matériaux et sur la simulation pour que le premier prototype soit le bon ! ».

Après ses dernières acquisitions de Calcosoft (moulage), de ProCast (fonderie, métallurgie), de Straco (acoustique) entre autres, ESI Group est aujourd’hui à la tête d’un portefeuille de solutions logicielles relativement complet.

«Ce qui manque en revanche c’est une plus grande associativité, une meilleure cohérence avec la CAO, insiste Alain de Rouvray. Pour tirer tous les bénéfices des nouvelles technologies de conception et de fabrication, nous devons comprendre pourquoi une pièce casse et pourquoi à tel endroit».

L’accord signé en février de cette année avec Dassault Systemes va dans ce sens. Il prévoit que les deux partenaires développeront conjointement une solution de prototypage virtuel dans l’environnement CAA V5 (Component application architecture).

Après ce premier pas vers son objectif, ESI Group vient de racheter l’activité édition de logiciels de EASi, EASi Technologies. Le logiciel Medysa (Mechanical Dynamic Analysis) de cette société permet l’étude des phénomènes couplés comme, par exemple, l’étude d’un amortisseur et du pneu ou de la répartition des charges sur les composants d’un moteur.

EASi a vu le jour à Détroit au début des années 80 pour fournir des prestations d’ingénierie en simulation aux « big 3 », les trois géants de l’automobile que sont GM, Ford et Chrysler. En 1992, cette société s’est dotée d’une filiale pour éditer la plate-forme logicielle qu’elle a conçue, avec un investissement de 400 années/homme.

 C’est cette filiale que ESI Group reprend aujourd’hui, ainsi que son centre de recherche et développement sis à Bangalore et fort de 35 ingénieurs spécialisés. «Les synergies sont nombreuses entre les deux entités, remarque B. L. Nagesh, responsable du centre de Bangalore, d’autant plus que GM vient d’ouvrir un important centre pour la simulation à Bangalore… ».

Pour convaincre les utilisateurs de procéder plus tôt à plus de simulation, ESI Group a organisé son offre en trois niveaux, 1G, 2G et 3G.

Les solutions 1G remplacent un essai métier par un essai virtuel, par exemple, l’emboutissage d’une pièce. Les produits 2G consistent en un modèle, une chaîne pour la réalisation d’un prototype, par exemple, concevoir une nouvelle portière emboutie. Enfin, le niveau 3G est l’intégration en un ensemble cohérent des différentes chaînes métier.

Renault a ainsi procédé à sa première installation de 3G en associant l’emboutissage et le crash.

Sophy Caulier

Site de l'entreprise :
http://www.esi-group.com/

Partagez l’info :

Envoyer à un ami
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies