Article Précédent
Article Suivant

POC21 : Showerloop, la douche écolo

| | | | |

Par publié le à 11h40

POC21 : Showerloop, la douche écolo

A quelques semaines de la COP21, la rédaction d’Industrie & Technologies vous propose de découvrir jour après jour 12 innovations Open Source pour préserver notre planète, développées dans le cadre du dispositif POC21. Premier épisode avec le projet Showerloop.

Dans le cadre de la conférence sur le climat COP 21, qui se tiendra en décembre prochain à Paris, les collectifs Ouishare et OpenState ont lancé une initiative inédite baptisée POC21. Pendant cinq semaines, 12 équipes vont développer des solutions innovantes et Open Source pour la transition énergétique. La rédaction d’Industrie & Technologies vous propose de découvrir ces 12 projets, encore à l’état de prototype. Zoom aujourd’hui sur Showerloop, développé par Jason Selvarajan.

Basé à Helsinki en Finlande, Jason Selvarajan a mis au point un prototype de douche écolo dans le cadre d’un projet plus global baptisé LoopLoop« Le concept de Showerloop repose sur un système de filtre qui permet de nettoyer l’eau de la douche en temps réel pour la réinjecter dans le pommeau. Ce procédé permet de diviser par 10 la quantité d’eau nécessaire par rapport à une douche classique », détaille le jeune ingénieur. Au lieu de consommer 100 litres d’eau pour une douche de 10 minutes, Showerloop et son système de boucle permettrait donc de n’utiliser que 10 litres d’eau. Dans les détails, le système est composé d’un filtre classique et d’une pompe ainsi qu’un filtre de sable et de carbone actif pour éliminer les plus petites particules. Des rayons ultraviolets s’attaquent, quant à eux, aux bactéries pour purifier l’eau. Selon les calculs effectués par le porteur du projet, Showerloop permettrait également de diviser par 10 l’énergie nécessaire pour chauffer l’eau utilisée.

Jason Selvarajan entend profiter de POC21 pour retravailler le concept de sa douche Showerloop et perfectionner son fonctionnement, pour proposer aux particuliers un kit très simple d’utilisation. Avec ce projet, le jeune Finlandais cherche aussi à éduquer le grand public sur les enjeux autour de l’eau, particulièrement en Finlande où le coût en est très faible. 

 

Partagez l’info :

Envoyer à un ami
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

2 réactions

Moé
Le 27/10/2015 à 10h57
En gros : un filtrage de piscine 25 microns fait de brics et de brocs que l'on peut monter avec du matos du commerce (et donc garanti). Me suis amusé à faire le calcul, avec du matos de folie furieuse assurant 17l / mn un triple filtrage jusqu'à 5 microns et une lampe UV à haut rendement, c'est à dire beaucoup mieux sur TOUS les points que la Showerloop, j'arrive à 900€. 200 de moins que leur "devis". Faut jeter un oeil sur leur liste de composants, ça fait vraiment de la peine (ou rire)... ils ont surtout inventé le DIY qui coûte plus cher et fait moins bien que le matos commercial ! En prime on y apprend que vu leur lampe UV ils sont aussi à la ramasse sur le calcul du nombre de watts nécessaires pour traiter X litres d'eau à la minute. Ça la met mal pour des "chercheurs" qui œuvrent pour "l'économie d'énergie"... Ils mettent 87 watts alors que 20 suffiraient pour une douche plus puissante, d'autant que le charbon actif fait double emploi au point qu'on bon filtre à charbon permettrait de se passer de lampe. Sauf que mince, le filtre ils l'ont fait comme ils ont pu, le filtre de sable est carrément comique (300 grammes de sable à faible pression là où il en faut habituellement 20Kg à presque 2 bars ? Sérieusement ???) parce que remince la pompe elle tire rien et doit pleurer dès qu'il y a un peu de charge derrière. Ah et voilà un système mélangeant eau et électricité dans le même montage dans le but de patoger sous la flotte et, WTF..., pas une seule sécurité électrique !!! Ils doivent améliorer leur truc c'est clair, vu que le premier clampin venu peut vite trouver mieux dans le commerce. Et c'est sans parler de leur bilan écologique de bisounours ne prenant pas en compte l'eau nécessaire au lavage des filtres ni la pollution générée par leur fabrication et leur changement. Moins de flotte et plus de CO²... suis pas certain que ça aille dans le sens des réflexions du GIEC. Ah mais ils ont mit un Arduino dedans, des électro-valves (mais pas de clapet anti retour si l'Arduino plante vannes ouvertes, hahaha, ni robinet de purge, devait falloir économiser pour se payer des LED et des baffles (véridique, c'est dans leur devis, mais sans les cables de raccordement haha), ils ont des cheveux longs, de la barbe et des tee-shirts de geeks, on est sauvés par la hipsterloop... L'avantage c'est que c'est open source : si on veut mieux et moins cher on peut se le faire.

tara
Le 12/11/2015 à 11h39
Il est encore temps de préserver la planète par la bonne utilisation de nos ressources naturelles et même de sauver un ours polaire en prenant votre douche grâce au compteur intelligent amphiro !! http://www.activeau.fr/amphiro-a1-compteur-d-eau-pour-la-douche-economie-d-eau-c2x14167853

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies