Industrie et Technologies

Industrie et Technologies : Veille des technologies émergentes et des solutions innovantes. Ingénieur de l'année, CNISF et derniers brevets

OmniRob, le robot collaboratif de l'usine du futur d'Airbus

| | | |

Par publié le à 17h26

omnirob-le-robot-collaboratif-de-l-usine-du-futur

Omnirob, un cobot pour l'industrie aéronautique

Le projet européen Valeri auquel participe Airbus vise à intégrer davantage de robots sur les lignes d’assemblage aéronautique. Une plateforme mobile dotée d'un bras articulé capable de percevoir son environnement pourrait bientôt remplacer les ouvriers travaillant sur les tâches les plus pénibles.

La “cobolution” (révolution par la robotique colaborative) est en marche chez Airbus. L’aéronauticien français déjà engagé dans plusieurs projets visant à robotiser ses lignes de production fait partie du projet Valeri financé à hauteur de 3,7 millions d’euros par la Commission européenne dans le cadre du partenariat public-privé « Usine du Futur » débuté en novembre 2012.  Le projet mené par sept partenaires, espagnols, allemands et autrichiens, vise à « valoriser le savoir-faire humain dans les usines en confiant à des robots les tâches pénibles ou fastidieuses », explique le communiqué de presse de la commission européenne.

Développé par Kuka, OmniRob prend la forme d'un bras robotisé placé sur une plateforme roulante. Le robot mobile ainsi créé pourra accéder aux espaces exigus et éxécuter des tâches identiques à des endroits différents. Contrairement aux robots utilisés dans l’industrie automobile qui sont stationnaires, les robots utilisés pour l’aéronautique seront mobiles pour répondre aux contraintes liés à la taille d’un avion. Avec l’aide d’une caméra, ils pourront inspecter le résultat de leur travail et vérifier que les normes de qualité requises ont bien été respectées.

Pour des besoins de sécurité, ils seront bourrés de capteurs tactiles et d’un système de vision pour détecter la présence et l’évolution des ouvriers à leurs côtés, explique encore le communiqué. Au moindre signe de danger, ils devront s’immobiliser.

La video du projet et une vidéo montrant le robot au travail :

L’usine du futur en marche chez Airbus

«Si nous arrivons à résoudre les problèmes techniques très complexes qui empêchent la robotisation généralisée de la production, nous pourrons libérer des opérateurs qui pourront alors se consacrer à des tâches présentant davantage de valeur ajoutée», explique José Saenz, coordinateur du projet et ingénieur au Fraunhofer Institute for Factory Operation and Automation, un partenaire du projet.

En février, Airbus annonçait déjà l'intégration du robot collaboratif humanoïde Hiro dans son usine de Cadix au sud de l’Espagne. Le cobot Asimov développé avec Rb3D, une « main artificielle » destinée à l’assemblage d’éléments d’aérostructures sur les tronçons d’avions, devrait quant à lui être déployé dans les usines de Nantes, Saint-Nazaire et Hambourg de l'avionneur en 2016. Hiro, Asimov ou Valeri ne sont toutefois que les premières pierres à l’usine du futur qu’imagine Airbus. Une vidéo dévoilée en juin révéle les ambitions dans le domaine du champion européen : visée laser, puces RFID, cobot et réalitée augmentée, projection de circuits électroniques sous forme liquide à même le fuselage... Science-fiction ? Rendez-vous en 2025 pour le vérifier.

Partagez l’info :

Envoyer à un ami
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies