Industrie et Technologies

Industrie et Technologies : Veille des technologies émergentes et des solutions innovantes. Ingénieur de l'année, CNISF et derniers brevets

Nvidia virtualise les cartes graphiques : l’avenir du cloud ?

| | |

Par publié le à 14h19

Une carte graphique virtuelle promet la modélisation 3D sur des appareils aussi rustiques que les tablettes et smartphones.

Une carte graphique virtuelle promet la modélisation 3D sur des appareils aussi rustiques que les tablettes et smartphones.

Nvidia annonce la prochaine disponibilité d'une carte graphique dont la puissance sera déportée, autorisant notamment son utilisation via le cloud.

Une carte graphique inaugurant un concept inédit, celui du "Hardware as a service", devrait être disponible début 2013 auprès des principaux fournisseurs, a annoncé Nvidia. Elle déportera la puissance de calcul nécessaire aux applications graphiques sur un poste différent de celui de l'utilisateur. Grâce à un processeur, composé de 3 milliards de transistors gravés en 28 nm, réalisé par TSMC, le rendu calculé hors du poste de travail sera retransmis sur l’écran de l’utilisateur comme un flux vidéo qui évite tout temps de latence.

Exploitable en cloud ou sur serveur interne, la carte graphique VGX K2 intègre deux processeurs graphiques. Via des solutions comme celles de Citrix, elle supporte jusqu’à 2 utilisateurs dans un contexte applicatif stressant (retouche d’image sous Photoshop ou modélisation sous Catia notamment) ou 64 personnes dans un contexte bureautique.

Grâce à un hyperviseur, l’utilisateur dispose d’une puissance de calcul identique à celle d’une carte graphique installée sur une station de travail même s’il dispose d’un ordinateur portable.

Comme le précise Stéphane Quentin de Nvidia : « Dans un contexte classique, la consommation énergétique est réduite à 3,5 watts par utilisateur. Surtout, cette solution facilite le travail de maintenance et d’installation des administrateurs réseau. Le principal avantage de cette virtualisation matérielle c’est d’ouvrir de nouvelles perspectives. Il est possible de travailler en temps réel sur un modèle 3D à partir d’un téléphone ou d’une tablette tactile dans un contexte de mobilité ».

Mathieu Brisou

 

 

Partagez l’info :

Envoyer à un ami
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies