Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Même les ascenseurs et les escalators deviennent intelligents avec Watson

| | | | | |

Par publié le à 08h00

Même les ascenseurs et les escalators deviennent intelligents avec Watson

Kone, géant finlandais spécialiste des ascenseurs et des escaliers mécaniques, vient de signer un partenariat avec IBM pour utiliser la puissance de calcul de son superordinateur Watson. Kone entend ainsi basculer dans la maintenance prédictive, mais aussi développer de nouveaux services autour du smart building

Connecter au cloud plus d’un million d’ascenseurs, d’escaliers mécaniques, de portes automatiques et de couloirs d’accès d’ici deux à trois ans. C’est l’objectif que s’est fixé l’industriel finlandais Kone. Un challenge de taille qui s’inscrit dans le cadre d’un nouveau programme bien plus ambitieux mené en collaboration avec IBM.

Les deux entreprises viennent de signer un partenariat sur plusieurs années grâce auquel Kone pourra utiliser la puissance de calcul du superordinateur Watson de Big Blue pour collecter et traiter les données issues des équipements et, in fine, développer de nouvelles solutions. « Nous allons pouvoir croiser des données temps réel sur le comportement de nos équipements avec des informations déjà présentes dans notre système d’information, comme la fréquence des pannes, les visites et les pièces changées », expose Pierre Liautaud, vice-président exécutif de Kone en charge de l’expérience client et des marchés de l'Europe de l’Ouest et du Sud.

Dans un premier temps, la collecte et le traitement des données doit permettre d’améliorer la maintenance des équipements et de détecter une panne en amont. « L’idée est de basculer dans une maintenance prédictive grâce à des données réelles. Nous espérons ainsi diviser par deux ou par trois le temps d’indisponibilité d’un équipement lié à une panne », avance Pierre Liautaud. Cette collaboration doit également mener au développement de nouvelles applications autour de la thématique du smart building. Kone entend ainsi travailler sur la fluidité des déplacements dans un bâtiment. « On pourra utiliser l’information en temps réel pour faire en sorte que l’équipement soit disponible au bon moment au bon endroit et ainsi optimiser le trafic des usagers », détaille-t-il.

Le groupe finlandais voit même plus loin et imagine, par exemple, le déploiement d’un portier virtuel dans un petit immeuble de bureaux à la place d'un réceptionniste. «Cela va permettre de créer des modèles économiques qui n’existent pas encore. La société éditrice de l’application de portier virtuel pourra facturer le gestionnaire du bâtiment, et Kone prendra une partie du revenu en échange de l’écosystème technique qu’il apporte », imagine Pierre Liautaud. Mais la suggestion n’est pas anodine car, grâce à ce programme stratégique, Kone entend « propulser son industrie dans la révolution des services par le digital ». Pour parvenir à ce Graal, le groupe finlandais prévoit d’investir plusieurs dizaines de millions d’euros. 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies