Le laser militaire de Boeing fonctionne contre vents et marées

| | | | |

Par publié le à 15h30

Le laser militaire de Boeing fonctionne contre vents et marées

Le laser à haute énergie de Boeing vient de passer une étape importante. Ce démonstrateur mobile, monté sur un camion, s'est montré capable de neutraliser ses cibles (drones, tirs de mortier de 60 mm) même dans des conditions météorologiques difficiles. Une condition impérative pour la future mise en service de systèmes défensifs à énergie dirigée.

Boeing vient de tester avec succès le fonctionnement de son démonstrateur mobile de laser à haute énergie (High Energy Laser Mobile Demonstrator, ou HEL MD) dans des conditions météorologiques difficiles. Les tests ont eu lieu en collaboration avec l'armée des Etats-Unis, sur la base aérienne d'Eglin, en Floride.

Ce laser, d'une puissance de 10 kilowatts, est monté sur un véhicule lourd fabriqué par Oshkosh Defense. Il a prouvé qu'il restait efficace même lors de vents forts, de pluie ou de brouillard. Des conditions notoirement défavorables à l'usage d'armes à énergie dirigée, car elles perturbent la pureté du rayon lumineux, dissipant sa puissance. Boeing ne manque pas de noter que les conditions du test sont similaires à celles rencontrées en mer, une allusion aux efforts de la marine de guerre américaine, qui développe son propre système de laser (le LaWS).

Une défense inflexible

Le HEL MD avait déjà fait ses preuves en 2013 en ce qui concerne l'acquisition et la neutralisation de cibles, mais cette nouvelle batterie de tests a démontré sa polyvalence : la capacité d'atteindre différents types de cibles (C-RAM : Counter Rocket, Artillery and Mortar) dans des environnements changeants. Le tout sans autre source d'énergie que des batteries au lithium-ion alimentées par le générateur diesel de 60 kW du véhicule. Le système utilise un téléscope et deux capteurs infrarouges pour acquérir et suivre ses cibles. Il est conçu pour pouvoir être utilisé par une équipe réduite de deux personnes : le conducteur du véhicule et l'opérateur du HEL. Le laser est contrôlé très simplement, à l'aide d'une manette de jeu Xbox raccordée à un ordinateur portable.

La prochaine étape, pour Boeing, sera de faire passer le laser à une puissance de 60 kilowatts et d'en tester à nouveau les capacités contre des drones et des tirs d'artillerie. A terme, l'entreprise souhaite commercialiser cette technologie comme une solution défensive mobile complémentaire aux armes cinétiques traditionnelles.

Ci-dessous, une vidéo de présentation de la démonstration par Boeing :

Partagez l’info :

Envoyer à un ami
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies