La technologie des "routes photovoltaïques" voulues par Ségolène Royal sur 1 000 km en 2020

| | | | |

Par publié le à 10h27

La technologie des routes photovoltaïques voulues par Ségolène Royal sur 1 000 km en 2020

Wattway route photovoltaique de Colas

La ministre de l’Ecologie et de l’Energie a annoncé mercredi 20 janvier que 1 000 km de panneaux solaires seront installés sur les routes d’ici 2020. Ils seront en partie financés par la taxation du gazole.

La ministre de l’Ecologie et de l’Energie a annoncé le mercredi 20 janvier la construction de 1 000 kilomètres de routes couvertes de panneaux solaires d’ici 2020, lors des vœux du Groupement des autorités responsables de transport, selon France Info. Selon toute vraisemblance, il devrait s’agir de la technologie Wattway conçue par Colas, la filiale de Bouygues et leader mondial des infrastructures de transport.

Le 13 octobre, à l’occasion du salon World Efficiency 2015, Colas avait présenté cette technologie, baptisée Wattway, « sans équivalent au monde », selon le dirigeant de Colas, Hervé Le Bouc. Wattway est le fruit de cinq années de R&D et a été conçu en partenariat avec l’Institut national de l’énergie solaire (INES). Selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), un seul kilomètre de route ainsi équipé suffirait à éclairer une ville de 5 000 habitants. Un tronçon de 4 mètres , soit 20 m² de surface équipée, permettrait d’alimenter un foyer en électricité hors chauffage. Un quart des routes ainsi revêtu suffirait à donner l’indépendance énergétique à la France, va jusqu'à avancer le dirigeant de Colas. 

Posées et collées directement sur la chausée

Pour cela, les dalles de revêtement Wattway comprennent des cellules photovoltaïques enrobées dans un substrat multicouche. Ces cellules captent l’énergie solaire au travers d’une très fine feuille de silicium polycristallin permettant de produire de l’électricité. Elles sont connectées à un boîtier latéral en sous-face intégrant les composants de sûreté électrique. Les dalles sont posées et collées directement sur la chaussée, sans travaux de génie civil. Et, malgré leur fine épaisseur elles sont adaptables aux routes du monde entier et capables de supporter la circulation de tout type de véhicule, y compris les poids lourds, tout en restant antidérapantes, assure l'entreprise.

Wattway permettrait ainsi d’alimenter l’éclairage public, les enseignes lumineuses, les tramways, mais aussi les logements, les bureaux, etc. La technologie est déjà proposée pour des sites pilotes à des partenaires publics et privés souhaitant participer au lancement de cette innovation dans le cadre de la politique de transition énergétique.

Colas n’a, en revanche, pas encore communiqué le coût de cette technologie et le prix du kWh d’électricité induit. Et bien que les chiffres avancés par Colas laissent entrevoir des potentialités d’alimentation grâce à Wattway impressionnantes, ils correspondent à des productions dans les conditions d’ensoleillement standard (1 000 W/m²) à 25°C, et sur lesquelles on ne peut pas compter quotidiennement, car elles sont intermittentes.

La taxation du gazole aidera à financer la pose des routes photovoltaïques

Par ailleurs, Ségolène Royal a également proposé d’augmenter la taxation du gazole pour dégager 200 à 300 millions d’euros d’ici 2016 pour financer les infrastructures de transport, dont font partie intégrantes ces "routes photovoltaïques". Le prix du baril de brent (pétrole) est tombé sous les 27 dollars mercredi 20 janvier en fin de journée. La ministre veut ainsi profiter de ce prix exceptionnellement bas du gazole pour qu’il participe à cette taxe supplémentaire.

 

Partagez l’info :

Envoyer à un ami
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies