Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Grand Prix National de l’Ingénierie : les lauréats 2012

| | | | |

Par publié le à 14h09

Grand Prix National de l’Ingénierie : les lauréats 2012

Les trois projets lauréats sont connus

Le Syntec Ingénierie vient de publier le nom des trois projets gagnants du Grand Prix National de l’Ingénierie. On y retrouve : la Fondation Louis Vuitton pour la création ; la restructuration du Cœur de Gare de Paris Saint-Lazare ; une technologie prometteuse de stockage d’énergie due à Alten.

A l’occasion du 11e meet.ING de l’Ingénierie 2012, qui se tient aujourd’hui au CNIT à Paris – La Défense, le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE) et le Ministère du Redressement Productif (MRP), en partenariat avec Syntec-Ingénierie, ont récompensé des ingénieristes pour leur créativité et leur innovation dans le cadre du Grand Prix National de l’Ingénierie. Cette initiative est réalisée en association avec le Groupe Moniteur.

Le Grand Prix National de l’Ingénierie est décerné à Claude Maisonnier -Setec Bâtiment-, Louis-Marie Dauzat -Quadrature Ingénierie-, Marc Chalaux -RFR-, Matt King -T/E/S/S-, pour la Fondation Louis Vuitton pour la Création : un ouvrage exceptionnel émergeant aujourd’hui dans le Bois de Boulogne, qui a pour ambition de promouvoir l’art et la culture.


                                          


Avec 9 000 m² d’iceberg, 6 000 m² d’enveloppes vitrées et 13 500 m² de verrières, l’ouvrage culmine à 46 m au-dessus du sol. Les défis relevés par l’ingénierie ont permis notamment de traduire dans l’espace de la 3D virtuelle les concepts techniques répondant aux formes architecturales et aux fonctionnalités de l’ouvrage. En alliant technicité, créativité et innovation, les ingénieristes ont ainsi contribué à la réalisation de ce projet.

Le Prix Construction et aménagement est attribué à Jean-Marie Duthilleul, Etienne Tricaud, et Jean-Louis Salama -AREP-, à Pierre Pheulpin -BET SOMETE-, à Philippe Gorce, Thierry de Dinechin et Benjamin Peiro -DGL’A-, à François Bonnefille -Gares & Connexions- et à Jacky Manus -SCGPM-, pour la restructuration du Cœur de Gare de Paris Saint-Lazare. 


                                                            


Une réalisation d’envergure qui a permis de réorganiser les flux majeurs des voyageurs et de mettre en relation les trois niveaux principaux de la gare (quais, rue et métro/RER). Le projet était complexe en raison de la longueur du bâtiment (200 m), des contraintes techniques et topographiques, et de l’obligation de n’entraver ni le fonctionnement de la gare et du métro, ni le trafic automobile, ni l’exploitation de la gare.

Le Prix Industrie est décerné à Sophie Leclerc et Frédéric Noth -Alten- pour le développement et la diffusion d’une technologie prometteuse de stockage d’énergie, stable dans le temps et jusqu’à 10 fois plus performante que les solutions actuelles. La nouvelle batterie est basée sur le couple électrochimique métal-air et l’innovation porte sur la conception de la cathode qui augmente sa durée de vie, rendant ainsi viable cette technologie.


                                         

Cette application répondra aux besoins sociétaux en pleine évolution : véhicule électrique ; alternative aux groupes électrogènes classique pour les hôpitaux ; accès à l’énergie dans des zones non-couvertes par un réseau électrique…

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.syntec-ingenierie.fr/

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies