Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Exclusif : le nombre d’emplois en R&D en baisse pour la première fois depuis 2009

| |

Par publié le à 15h02

Exclusif : le nombre d’emplois en R&D en baisse pour la première fois depuis 2009

Pour la première fois depuis 4 ans, le nombre de postes de R&D supprimés en France pourrait excéder le nombre d’emplois créés par cette activité, selon le rapport exclusif de Trendeo pour Industrie & Technologies.

Les activités de R&D pourraient avoir généré moins de créations que de suppressions de postes en 2013, pour la première fois depuis 2009, selon des chiffres exclusifs de l’observatoire de l’emploi et de l’investissement Trendeo pour Industrie & Technologies.

A l’occasion de son congrès annuel R&D, organisé en partenariat avec l’Usine Nouvelle aujourd’hui à Paris, Industrie & Technologies s’est penché avec Trendeo sur les tendances en matière d’emploi R&D. L’observatoire, qui comptabilise depuis 2009 les investissements créateurs d’emplois, et les désinvestissements destructeurs d’emplois via une veille media, met en évidence cette année un retournement de tendance. Alors que le solde net d’emplois était de 2557 l’an dernier, de 1025 en 2011, de 5497 en 2010 et de 2625 en 2009, il est négatif de 91 emplois en 2013. Même si les données recensées par l’observatoire ne sont pas exhaustives, elles constituent un indice notable sur l’évolution des métiers de la R&D, puisqu’elles reposent sur les mêmes définitions depuis 2009.

Selon les chiffres de l’observatoire, la R&D a créé, dans l’ensemble, 11 613 emplois nets depuis 2009. Ces emplois ne sont pas répartis régulièrement dans le temps, et l’on constate depuis 2009 une tendance à la baisse des créations.

 

De 2009 à 2013, les activités de R&D ont créé 25 444 emplois, soit 3,3% du total des emplois créés recensés par l’observatoire de l’emploi et de l’investissement de Trendeo. Sur la période 2009-2013, 80% de ces emplois ont été créés par le secteur privé, et 20% par le public. Dans les créations du secteur privé, l’industrie manufacturière et l’énergie ont représenté près de 62% des créations d’emplois.

Dans le même temps, 137 fermetures de sites ou réductions d’effectifs dans des centres de R&D ont supprimé 13 830 emplois.

Etonnamment, l’un des deux secteurs ayant supprimé le plus d’emplois nets en R&D depuis 2009 est l’informatique, optique et électronique, qui a supprimé 538 emplois nets. Le premier secteur dans lequel des destructions d’emplois ont été enregistrées est l’industrie pharmaceutique, avec 1 081 emplois nets perdus en quatre ans.

 

Sans surprise, Trendeo note que trois régions : l’Île-de-France (30%), PACA (12%) et Midi-Pyrénées (10%), capturent à elles-seules 50% des emplois en R&D sur la France.

 

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies