Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Et si vous conceviez votre voiture ?

| | | | |

Par publié le à 12h55

Et si vous conceviez votre voiture ?

Le Rally Fighter est la première réalisation de la communauté autour de Local Motors

J’ai rencontré Damien Declercq, responsable du développement de Local Motors, une société américaine qui vous propose de développer de manière collaborative des véhicules automobiles.

« Le concept de Local Motors est simple : développer des véhicules de niche adaptés à un marché très spécifique, généralement géographiquement très localisé, en utilisant le maximum de composants ou de matériaux locaux, et en construisant localement ses véhicules sur leur lieu d’utilisation. Mais là ou nous différons d’autres constructeurs, c’est que nous travaillons en Crowd Innovation, c'est-à-dire qu’une communauté de designers et autres ingénieurs ou techniciens férus de technologies automobiles, vient aider notre bureau d’études, qui ne comporte qu’une dizaine de permanents », explique Damien Declercq, un français responsable du développement de Local Motors.

Et cela semble intéresser, puisque la communauté de Local Motors, The Forge, compte aujourd’hui plus de 14 000 membres actifs répartis dans 132 pays.

Les véhicules envisagés restent simples. Le premier, le Rally Fighter, est un buggy à propulsion équipé d’un moteur de Camaro V8 de 6,2 litres de cylindré développant 430 chevaux et doté d’une carrosserie fermée à deux places. Il est destiné à parcourir les grands espaces désertiques de l’Ouest américain, d’où l’implantation de la société Local Motors en Arizona.

Pour ce premier véhicule, maintenant commercialisé, le bureau d’études a conçu le châssis échelle tubulaire et l’ensemble des pièces nécessaires à l’implantation et à l’adaptation des composants mécaniques, sélectionnés parmi les catalogues des grands motoristes et équipementiers. Par contre, il avait été décidé de laisser à la communauté la proposition et le choix du style de la carrosserie et de l’intérieur du véhicule, dont les grandes lignes avaient toutefois été fixées par Local Motors.

« Nous avons eu au total 155 soumissions de projets par les membres de la communauté. Nous en avons validé la plupart que nous avons présentée sur notre site. C’est la communauté qui, par ses votes, a désigné ce qu’elle considère comme les meilleurs projets, celui du coréen Sangho Kim pour la carrosserie et celui du roumain Mihai Panaitescu pour l’intérieur ».

Sangho Kim a ainsi empoché 10 000 $ et sa nouvelle notoriété lui a valu une embauche immédiate au studio de design de GM en Corée. Voilà qui devrait susciter les vocations pour les prochains projets mis en communauté.

Emballez votre voiture

Notons que l’habillage esthétique de la carrosserie fait appel à une technologie novatrice. « Nous avons choisi ‘‘d’emballer’’ la carrosserie à l’aide d’un film en vinyle imprimé, dont le client définit les motifs avec un artiste. Cette solution est beaucoup plus rapide à mettre en œuvre que les multiples étapes de peinture nécessaires en cas de motifs compliqués, et surtout moins polluante vis-à-vis de l’environnement. De plus, elle est totalement prévisible, puisqu’informatisée. Enfin, elle nous fait gagner 6 kg par véhicule, ce qui est toujours intéressant pour des véhicules sportifs ».

Si le design automobile suscite toujours l’intérêt de nombreux fans - qui n’a jamais griffonné une silhouette de voiture ? – qu’en est-il des aspects mécaniques ? Afin de tester la motivation de la communauté, Local Motors a décidé de lui confier l’amélioration du sabot de protection avant, ainsi que des ouïes d’air latérales. Là aussi, les propositions ont été nombreuses. Finalement ce sont celles de Raphaël Laurent et Anthony Franze, qui ont été retenues pour les ouïes et le sabot.

Le Rally Fighter a été fabriqué à 25 exemplaires en 2011, 100 exemplaires sont déjà en commande pour le début de cette année et une série de 5 000 véhicules est envisagée. Notons que ce véhicule est livré sous forme d’un kit montable en 6 jours par le propriétaire et un ami, avec l’aide d’un expert de Local Motors dans la micro-usine du constructeur. Mais il vous en coutera quand même 74 900 $ !

La Cavalerie à la rescousse

Devant la concrétisation de cette opération de Crowd Innovation, la Darpa, entité de recherche avancée de l’armée américaine, a décidé de confier un projet de concept de véhicule de reconnaissance rapide à Local Motors et à sa communauté. Ainsi est né le XC2V.

« Nous avons eu sur ce projet de 5 mois, qui s’est terminé en octobre, 162 contributions et nous avons testé sur une plus grande échelle des mini-challenges d’ingénierie mécanique. Il s’agit de définir ou d’optimiser une pièce ou un sous-ensemble, dans un laps de temps de trois jours ».

La Darpa a été surprise à la fois par la réactivité de la communauté et la qualité des projets proposés. A tel point qu’elle a fait construire un prototype d’évaluation issu de ce concours.

Un projet qui a aussi marqué une évolution dans les outils de conception retenus par Local Motors. Car pour réaliser de tels projets collaboratifs, il faut des outils informatiques performants.

« Notre bureau d’études était équipé initialement avec Catia et SolidWorks, mais les contributeurs pouvaient utiliser les outils de leur choix, avec comme seule contrainte de nous livrer le fruit de leurs travaux en 3D en format JT ou Iges. Encore fallait-il qu’ils disposent d’outils de CAO ! C’est pourquoi nous avons recherché un éditeur qui accepterait de proposer un outil performant à prix raisonnable aux membres de notre communauté. Après discussion avec plusieurs éditeurs, nous sommes arrivés à un accord avec Siemens PLM Software autour de son offre Solid Edge ».

Solid Edge à 20 $/mois

Siemens PLM Software a en effet accepté de créer un package spécifique, Solid Edge Design 1, qui comprend tous les outils nécessaires à la modélisation avec la Synchroneous Technology des pièces et assemblages. Il est proposé à 20 $/mois aux membres de la communauté The Forge. Des versions plus évoluées de Solid Edge dites Design & Drafting, Foundation, Classic et Premium, incluant jusqu’aux outils de design et de rendu réaliste, ainsi que de simulation, sont proposées entre 100 et 300 $/mois. « Nous restons dans des niveaux de rétribution des contributions gagnantes qui reste faibles, nous ne pouvions donc pas demander à nos contributeurs d’investir lourdement dans des outils », justifie Damien Declercq.

« Outre les performances de la solution que nous avons proposée, l’un des points importants qui a fait pencher la balance en notre faveur, a été notre engagement de proposer et de maintenir cette solution opérationnelle avec différents navigateurs Web : Internet Explorer ; FireFox ; Chrome, à la fois sur PC et sur Mac », explique Pascal Devatine, responsable commercial de la gamme Velocity chez Siemens PLM Software France.

Doté de ces outils performants, Local Motors poursuit sa route. Il vient de lancer le 17 janvier avec Shell un projet baptisé Driven, doté de 15 000$ de prix. Il s’agit cette fois de définir des véhicules éco-responsables fonctionnant avec des énergies locales pour les villes d’Amsterdam aux Pays-Bas, Bangalore en Inde, Houston aux USA, Sao Paulo au Brésil, Basra en Irak.

« Mais outre ces projets ‘‘Open’’, nous pouvons aussi proposer à des entreprises souhaitant préserver une certaine discrétion, des projets en mode privé où il faut être invité pour participer, avec un contrôle rigoureux des droits et accès », conclut Damien Declercq.

On le voit Local Motors ne manque pas d’idées … même s’il fait appel aux vôtres !

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.local-motors.com & http://forge.local-motors.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 30 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies