Industrie et Technologies

Industrie et Technologies : Veille des technologies émergentes et des solutions innovantes. Ingénieur de l'année, CNISF et derniers brevets

Curiosity : de Mars… aux puits de pétrole

| | | |

Par publié le à 10h43

Les logiciels embarqués dans Curiosity pourraient faire le bonheur des pétroliers

Les logiciels embarqués dans Curiosity pourraient faire le bonheur des pétroliers

Le robot d’exploration de Mars Curiosity intéresse de près les compagnies pétrolières. En partenariat avec la Nasa, une entreprise norvégienne développe ainsi une plate-forme de forage autonome pour l’exploitation des champs sous-marins.

Lorsque l’on s’exile sur Mars pour une période prolongée, mieux vaut savoir prendre des décisions en toute autonomie. C’est pourquoi le robot d’exploration Curiosity est bardé d’intelligence logicielle. Ces logiciels de prise de décision intéressent à présent les compagnies de forage pétrolières.

La société norvégienne Robotic Drilling Systems AS a signé un accord avec la Nasa pour un accès détaillé aux informations de Curiosity. S’intéressant aux logiciels du robot, elle a développé une plate-forme de forage capable de prendre l’essentiel des décisions opérationnelles sans apport humain.

Equipé de bras couvrant une portée de trois mètres, ce robot peut manipuler les éléments du forage et les assembler. Sa trousse à outils comprend 15 pinces interchangeables adaptées aux différentes pièces. Selon The Engineer, la plate-forme serait commercialisée dès l’année prochaine et devrait forer jusqu’à 3 000 mètres de fond.

Les gisements d’hydrocarbures sous-marins à grande profondeur constituent un eldorado pour l’industrie pétrolière et gazière. Mais dans ces environnements hostiles, la transmission d’informations et le pilotage des robots deviennent problématique. Les compagnies pétrolières consacrent donc beaucoup d’efforts à créer des outils de forage automatisés. Des outils capables, sur la base de coordonnées satellites, d’atteindre leur cible, enclencher une opération de forage, remballer le matériel et migrer jusqu’au prochain site.

Hugo Leroux

Partagez l’info :

Envoyer à un ami
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies