Industrie et Technologies : Veille des technologies émergentes et des solutions innovantes. Ingénieur de l'année, CNISF et derniers brevets

Création d’une filière de recyclage du mobilier professionnel

| | | |

Par publié le à 20h45

creation-d-une-filiere-de-recyclage-du-mobilie

Recycler le mobilier en fin de vie.

Les fabricants français de mobilier professionnel mettent en place une filière pour valider en grandeur nature la récupération et le recyclage de leurs produits en fin de vie.

Pour répondre aux attentes du Grenelle de l’Environnement, les fabricants français de mobilier professionnel, membres de l’Union Nationale des Industries Françaises de l’Ameublement (UNIFA), créé une société qui a pour objet d’organiser la filière de recyclage du mobilier professionnel en fin de vie.

Celle-ci baptisée VALDELIA (VALorisation des DEchets LIés à l’Ameublement) est une SAS à but non lucratif, créée à l’initiative de 13 entreprises industrielles (voir notre encadré), qui ont souhaité gérer et organiser ensemble, sur le marché français, la filière de collecte et de recyclage du mobilier professionnel en fin de vie. L’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) est étroitement associée à cette démarche.

Cela concerne les produits suivants : mobilier de bureau ; mobilier technique ; mobilier pour les Collectivités (scolaire, santé, loisirs, culture…) ; mobilier pour CHRD (Cafés, Hôtels et Restaurants, Discothèques).

 

Les membres de VALDELIA :

Arfeo ;
Buronomic ;
Clen ;
Delagrave ;
Eurosit ;
Haworth ;
Majencia ;
Simire ;
Sokoa ;
Souvignet ;
Steelcase ;
Tecnitol ;
Ulmann. 
 

Une phase expérimentale

Dès octobre 2011 et jusqu’en juin 2012, une phase expérimentale de collecte et de valorisation des meubles usagés sera menée dans deux régions pilotes : l’Ile-de-France et les Pays de Loire.

L’objectif est d’évaluer qualitativement et quantitativement le gisement des déchets d’éléments d’ameublement professionnel récupérables dans les départements concernés, de tester les systèmes de collecte, de valorisation des matériaux, et d’analyser les coûts afin que VALDELIA puisse définir son ‘‘business model’’ pour, à terme, fixer notamment le taux de l’éco-contribution qui apparaîtra sur la facture du client, en sus du prix de vente.

A l’issue de cette expérimentation, VALDELIA, qui devrait être agréée par le ministère de l’Ecologie, deviendra l’éco-organisme pour la filière de recyclage du mobilier professionnel en France. Le mobilier domestique sera quant à lui traité par un autre éco-organisme, avec lequel VALDELIA collaborera, notamment pour l’optimisation du traitement des matériaux.

Jean-François Prevéraud

 


 

 

Partagez l’info :

Envoyer à un ami
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies