Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Bioplastiques : les nouvelles voies pour se passer de pétrole

| |

Par Philippe Passebon publié le 01/11/2014 à 00h00

Editions
Abonnés

L'avenir des bioplastiques, toujours minoritaires sur le marché, dépend de deux facteurs : une exploitation efficace des végétaux, et leur capacité à fournir des molécules originales capables de se substituer à celles issues du pétrole. Ou, mieux, d'apporter de nouvelles fonctionnalités aux plastiques.

En 2012, les plastiques produits à partir des ressources végétales, dits biosourcés, ne représentaient que 0, 4 % de la part de plastiques produits dans le monde mais devraient voir augmenter leurs capacités de production de près de 400 % d'ici 2017, selon le groupement d'industriels European Bioplastics. D'une part parce que les plasturgistes vont être confrontés tôt ou tard à une pénurie d'intrants, la production de pétrole n'augmentant pas aussi vite que celle des plastiques (tirée par la Chine et les autres pays en développement). D'autre part, les industriels veulent réduire leur dépendance au pétrole et améliorer leur image de marque. Et pour cela, rien de tel que la responsabilité environnementale. « Si la chimie biosourcée existe depuis plus d'un siècle, elle suscite un regain d'intérêt depuis le[…]

Vous devez être abonné à Industrie & Technologies pour accéder à ce contenu

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous

Déjà abonné ?

Email Invalide

Mot de passe Invalide

Mot de passe oublié ?
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies